Une formation accessible et tout commence...

Tout savoir sur les pâtes fraîches !

Pâtes fraîches laminoir

 

Pâtes à la bolognaise ou pâtes à la carbonara, ces recettes n’ont plus rien à prouver. Simples et délicieuses les pâtes se déclinent à toutes les sauces et pour tous les goûts ! Vous adorez les pâtes mais vous en avez marre des pâtes industrielles sans saveurs et sans odeurs ? Les pâtes fraîches faites maison sont sans doute faites pour vous ! L’on connaît bien sûr les tagliatelles fraîches vendues en grande surface. Mais avez-vous déjà pensé à réaliser vos propres pâtes fraîches dans votre cuisine ? Avec ou sans œufs, aidé par une machine ou non, il existe plein de recettes et de manières différentes pour faire des pâtes fraîches à la maison. Plus de texture, plus de goût, plus de nutriments, elles savent ravir petits et grands. De plus, leur cuisson ne nécessite que quelques minutes. Elles sont aussi rapides à cuisiner que délicieuses à déguster ! Si vous voulez tout savoir sur la fabrication, la cuisson ou encore la conservation des pâtes fraîches, cet article est fait pour vous !

 

Comment faire des pâtes fraîches ?

 

La recette classique des pâtes fraîches se constitue de peu d’ingrédients :

 

  • Farine de blé tendre ou semoule de blé dur (ou 50/50)
  • oeufs ou eau 
  • sel

 

Les pâtes fraîches sont généralement fabriquées à partir de farine de blé tendre et d’œufs, mais l’on peut également faire des pâtes fraîches avec de la semoule de blé dur. La farine doit être fine, généralement de type T45, tout comme la semoule de blé qui doit également être choisie fine. Quant aux œufs, on en compte généralement 1 pour 100 g de farine. Les pâtes à base de farine de blé tendre conviennent davantage pour confectionner des tagliatelles, des lasagnes ou encore des raviolis. La semoule de blé dur donnera des pâtes plus fermes, qui tiennent mieux à la cuisson.

 

Avantage supplémentaire, les pâtes fraîches faites maison sont faciles à fabriquer bio ! La farine bio et les œufs bio coûtent peu cher à l’achat. Ainsi, fabriquer votre pâte bio afin de confectionner vos lasagnes ou vos tagliatelles maison ne vous coûtera pas beaucoup plus cher qu’acheter certaines pâtes industrielles toutes faites. De plus, elles seront de bien meilleure qualité. Comme les pâtes sèches, le temps de cuisson n’est que de quelques minutes.

 

Les pâtes fraîches ne sont pas difficiles à fabriquer. Elles ne demandent que peu d’ingrédients et un coup de main rapide à acquérir. Vos pâtes fraîches n’ont pas besoin d’être parfaites, même faites à la main, elles resteront délicieuses ! Former votre pâte à la main est d’ailleurs la technique préconisée pour faire des orecchiettes, ces petites pattes creuses en formes d’oreilles typiques du sud de l’Italie ! Voyage assuré dans votre cuisine !

 

Afin d’obtenir la pâte idéale pour fabriquer vos pâtes fraîches, vous pouvez également vous servir de ce qu’on appelle un laminoir. C’est une machine qui vous permettra d’obtenir différentes sortes de pâtes plus facilement ! Si vous n’avez pas de laminoir, un rouleau à pâtisserie fera aussi très bien l’affaire. Une fois votre mélange obtenu, vous devrez étaler votre pâte à plusieurs reprises, généralement 5 ou 6 fois, en la repliant avant de l’étaler à nouveau. Ne lésinez pas sur la farine à chaque étape. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à découper votre pâte selon la forme choisie ! À vos rouleaux !

 

En savoir plus sur comment faire des pâtes fraîches

 

Cuisiner vos pâtes fraîches

 

Une fois que vous avez aplani votre pâte et obtenu la forme désirée, il faudra laisser sécher vos pâtes une heure au minimum avant de les cuisiner. La cuisson des pâtes fraîches se fait généralement dans un grand volume d’eau salée porté à ébullition. Vous pouvez compter 10g de gros sel par litre d’eau et 1L d’eau pour 100g de pâtes. Pour le temps de cuisson, il est généralement assez rapide, mais tout dépend de l’épaisseur de votre pâte. La plupart du temps, quelques minutes suffisent. Il existe également une autre technique de cuisson des pâtes que l’on appelle le one pot pasta. Il consiste à mettre les pâtes et leur accompagnement dans le même plat avec un volume d’eau plus faible. Les pâtes cuisent avec l’accompagnement. L’eau de cuisson des pâtes se transforme ainsi en une sauce délicieuse !

 

Il est maintenant temps de penser à l’accompagnement de vos pâtes. Si de très bonnes pâtes peuvent parfaitement être dégustées sans accompagnement avec juste un filet d’huile d’olive et un peu de parmesan râpé, il existe plein de recettes pour accompagner vos pâtes. Si vous avez opté pour des pâtes farcies, de nombreuses options s’offrent à vous. Ravioles et raviolis s’accordent très bien avec des farces tout fromage, tout légume ou encore avec de la viande hachée. Ce qui il y a de formidable avec les pâtes fraîches est que vous pouvez vraiment les accorder à toutes vos envies. Des classiques pâtes à la sauce tomate, aux plus originales nouilles sautées aux crevettes en passant par les fameuses pâtes à la crème fraîche, tout un monde s’offre à vous ! Pourquoi ne pas tenter un plat de linguini, ces genres de spaghetti plates accompagnés avec des tomates, des olives, de la crème fraîche et quelques échalotes ? Accompagnées d’un peu de poivre, de parmesan et d’une pincée d’herbes de Provence, ces pâtes aux saveurs méditerranéennes sauront ravir vos papilles ! Selon les produits que vous avez sous la main, vous pouvez accompagner vos pâtes et vos pâtes farcies de noix de Grenoble ou de noisettes concassées, d’un jaune d’œuf, de comté… Vous avez le choix !

 

Si vous n’êtes pas inspiré ou que vous cherchez une cuisine plus originale, il existe de nombreux livres de recettes spécialisées dans l’accompagnement des pâtes ! Sinon pas besoin de livre, vous pouvez trouver de nombreuses recettes originales sur internet ! Les pâtes peuvent même se décliner en entrée et en apéritif ! C’est le pari du pasteur Saint Jean, spécialiste français de la fabrication des pâtes fraîches.

 

En savoir plus sur comment cuisiner des pâtes fraîches

 

Comment conserver des pâtes fraîches ?

 

Si vous souhaitez déguster vos délicieuses pâtes fraîches faites maison plus tard, il est également possible de les conserver. En effet, la recette des pâtes fraîches peut être un peu longue à faire. Il est donc intéressant de prévoir d’en faire en plus grande quantité afin de les conserver. Il existe 4 techniques différentes de conservation pour vos pâtes fraîches que vous pouvez combiner selon les cas.

 

  • Au réfrigérateur
  • précuites
  • Mises sous vide
  • Au congélateur
  • Séchées

 

Lorsqu’elles sont crues vous pouvez bien sûr les congeler. Par contre, les pâtes farcies devront être précuites avant d’être congelées. Il faudra compter la moitié du temps de cuisson normal pour précuire vos pâtes farcies. Si vous passez cette étape, celles-ci se briseront à la cuisson ! Il est également possible de conserver vos pâtes sous vide. Si vous disposez d’une machine à vide, cette technique, lorsqu’elle est utilisée dans les 3h, est vraiment idéale pour conserver vos pâtes fraîches et ce, durant une dizaine de jours. Lorsqu’elles ne sont pas sous vide, les pâtes fraîches ne se conservent que 48h au réfrigérateur et 3 ou 4 jours lorsqu’elles sont précuites. Vous pouvez également les mettre sous vide avant de les congeler pour préserver toute leur saveur ! Enfin, vous pouvez faire sécher vos pâtes fraîches. Cependant, cette technique doit être parfaitement maîtrisée si vous ne voulez pas voir l’apparition de moisissures ! Vos pâtes sèches maison peuvent se conserver jusqu’à 3 mois et même jusqu’à 7 mois si elles sont aussi mises sous vide.

 

En savoir plus sur la conservation des pâtes fraîches

 

Les différents types de pâtes

 

Maintenant que vous êtes un expert de la fabrication, de la cuisson et de l’accompagnement des pâtes, vous avez désormais envie de répondre à toutes vos excentricités ! Vous en avez marre des tagliatelles ? Ça tombe bien, il existe plus de 500 sortes de pâtes différentes ! Les coquillettes, cette variante à la française des macaronis est le type de pâte le plus consommé en France, mais il en existe encore beaucoup d’autres, connues ou moins connues. Il en existe de toutes les formes et de toutes les tailles. On connaît bien les spaghettis, les macaroni, les lasagnes ou encore les farfalles ! On peut également trouver des pâtes colorées à l’encre de seiche ou encore à la spiruline. En Italie, nombre de touristes se laissent tenter par des modèles originaux de pâtes qui ajoutent couleur et forme dans les plats.

 

Les vrais experts des pâtes savent que chaque type de pâtes s’accommode mieux avec telle ou telle recette ou telle sauce. Les pâtes longues et épaisses sont associées à des sauces fortes en goût comme celles à base d’huile d’olive et d’ail ou encore de tomate et de fromage. Les plus fines se marient davantage avec des sauces plus légères, à base de poissons ou de crème fraîche légère. Les pâtes courtes ou les pâtes creuses sont associées aux plats à base de viande ou de légumes. Quant aux pâtes les plus fines, comme les cheveux d’ange, elles se marient à la perfection avec soupes et bouillons !

 

En savoir plus sur les différents types de pâtes

 

L’histoire des pâtes

 

Comme beaucoup de spécialités culinaires, les pâtes ont elles aussi leur histoire ! On pense tout naturellement que les pâtes nous viennent directement d’Italie, mais des recherches archéologiques rapportent qu’elles existaient en Chine plus de 2000 ans avant notre ère. Les pâtes existaient même sans doute bien avant, dès le néolithique et les premières cultures de blé. Les Grecs consommaient et fabriquaient eux aussi des pâtes. Ce sont eux les grands inventeurs des lasagnes ! Laganum étant un terme grec désignant une technique alternant les couches de pâtes et de viande. Par contre, ce sont les nomades de la péninsule arabe qui sont à l’origine du séchage des pâtes. Néanmoins, l’Italie reste le pays de la pâte puisque les macaronis sont le plat emblématique des Napolitains depuis le Moyen Âge.

 

Ainsi, les pâtes sont un plat populaire depuis longtemps, mais c’est indéniablement leur industrialisation qui les a rendues universelles. Du plat préféré des enfants et étudiants aux grands chefs cuisiniers, les pâtes se déclinent non seulement à toutes les sauces mais aussi à toutes les époques et dans tous les pays ! Il existe néanmoins quelques pays qui ne mangent que peu voire pas du tout ce produit. Ce sont notamment les pays qui n’ont connu ni l’influence de l’Italie ni de la Chine : l’Afrique centrale et australe, la Roumanie ou encore l’Inde.

 

En savoir plus sur l’histoire des pâtes