Une formation accessible et tout commence...

Référentiel CAP AEPE, tout savoir sur son contenu !

Référentiel CAP AEPE, que contient-il ?

Le référentiel du CAP AEPE est le document auquel se référer si vous souhaitez obtenir ce diplôme. Le CAP Accompagnement Educatif Petite Enfance, anciennement appelé CAP petite enfance est le premier diplôme à obtenir lorsque l’on veut se professionnaliser dans le secteur de la petite enfance. Le contenu de ce diplôme et de ses enseignements, est le même pour toutes les académies et donc pour toutes les écoles et centres de formation. C’est un document officiel qui contient toutes les directions concernant l’obtention du diplôme : les compétences, les enseignements, les modalités d’examen, les modalités de stages, celles des épreuves finales, les éventuelles dispenses… Il est rédigé par l’éducation nationale. Tous les Certificats d’aptitude professionnelle possèdent leur propre référentiel et le CAP AEPE ne fait donc pas exception. Mais que contient le référentiel du CAP AEPE ? Dans cet article, on fait le point pour vous sur le contenu de ce fameux document ! 

 

  • La structure du référentiel
  • Les activités professionnelles
  • Les compétences et les savoirs associés
  • Les périodes de formation en milieu professionnel
  • Les unités professionnelles
  • Les unités d’enseignement général
  • Le règlement de l’examen
  • Les dispenses d’épreuves.

 

La structure du référentiel 

Le référentiel du CAP AEPE est un document d’une cinquantaine de pages que vous pouvez trouver facilement en ligne sur le site de l’éducation nationale. Il est composé de cinq parties portant respectivement sur :

 

  • les activités professionnelles liées au CAP, avec le détail des compétences et des savoirs qui leur sont associés,

 

  • les périodes de formation en milieu professionnel, ou autrement dit : les modalités de stage et d’alternance,

 

  • les unités d’évaluation pour l’obtention du diplôme et le règlement de l’examen,

 

  • la description précise de chacune des épreuves de l’examen,

 

  • les différentes dispenses et équivalence concernant le diplôme, ses enseignements et ses épreuves.

 

Pour vous faciliter la vie, nous vous proposons un résumé de chacune de ses parties du référentiel du CAP AEPE. Si c’est le diplôme que vous visez, saviez-vous que vous pouviez obtenir ce CAP à distance ? Cela vous permettra d’étudier depuis chez vous en toute liberté !

 

Vous voulez en savoir plus sur notre formation à distance au CAP AEPE ? Notre documentation est totalement gratuite !

 

DOCUMENTATION GRATUITE

 

Les activités professionnelles liées au CAP AEPE

 

Tout d’abord le référentiel rappelle dans quelles structures peut travailler le détenteur du CAP. Le titulaire de ce diplôme est un professionnel de la petite enfance (enfant de moins de 6ans) qui peut exercer son activité dans toutes les structures d’accueil de la petite enfance. Par exemple :

 

  • en établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) : multi-accueil, crèches collectives, haltes garderies, jardins d’enfants ou autres structures d’accueil spécialisé des jeunes enfants ;

 

  • en école maternelle ;

 

  • au domicile des parents (comme salarié d’employeur particulier ou d’organismes de services à la personne) ;

 

  • à son domicile (comme salarié d’employeur particulier ou de crèche familiale) ;

 

  • en maison d’assistants maternels (MAM) ;

 

  • en accueil collectif de mineurs (ACM)…

 

Après avoir détaillé les intitulés des différents postes que le titulaire de ce diplôme peut avoir après l’obtention de celui-ci, le référentiel décrit les différentes activités auquel celui-ci va être amené dans l’exercice de ses fonctions. Principalement :

 

Des activités d’animation et d’éveil

Le but étant d’accompagner l’enfant dans ses découvertes et ses apprentissages en mettant en place des conditions favorables au jeu et à son éveil. Le professionnel de la petite enfance doit prendre en compte le développement de l’enfant, que celui-ci soit psychoaffectif ou psychomoteur. Il doit également respecter le libre choix de l’enfant, sa créativité, ses capacités toute en favorisant sa sécurité affective. Le professionnel régule ses relations aux autres enfants dans un groupe et choisir d’agir ou de ne pas agir en fonction des situations observées. 

 

Des activités de soin quotidien

Le titulaire du CAP doit réaliser les différents soins du petit enfant concernant son hygiène et son confort, son alimentation ainsi que son repos. Il doit également accompagner celui-ci dans l’apprentissage des gestes du quotidien tout en restant à l’écoute des expressions corporelles de celui-ci. S’il présente des pathologies comme l’asthme ou encore des allergies, le professionnel doit respecter le PAI (projet d’accueil individualisé). C’est un document qui précise les adaptations à apporter à la vie en collectivité lorsque l’enfant présent un trouble de santé. Le document est élaboré à la demande de la famille avec le chef de l’établissement et la supervision du médecin.

 

Des activités liées à la collaboration avec les parents

Le détenteur du diplôme doit pouvoir échanger des informations avec la famille et assurer ainsi la continuité de la prise en charge de l’enfant tout en respectant la vie privée des familles et des limites de ses propres compétences. Il doit aussi être capable d’identifier sa fonction dans l’établissement où il travaille, de communiquer correctement avec ses collègues et de se comporter de manière adaptée aux différentes situations professionnelles selon leur degré d’urgence.

 

Découvrez aussi : En quoi consistent les métiers de la petite enfance ?

 

Les compétences et les savoirs associés

 

Tous les titulaires des diplômes possèdent des compétences communes mais chaque structure demande des aptitudes spécifiques.

 

Les compétences communes transversales sont les suivantes :

 

  1. Recueillir les informations, s’informer sur les éléments du contexte et de la situation professionnels à prendre en compte.
  2. Adopter une posture professionnelle adaptée.
  3. Etablir une relation privilégiée et sécurisante avec l’enfant.
  4. Coopérer avec l’ensemble des acteurs concernés dans un but de cohérence, d’adaptation et de continuité de l’accompagnement.
  5. Organiser son action.

 

Les compétences communes de réalisation sont les suivantes :

 

  1. Mettre en œuvre les conditions favorables à l’activité libre et à l’expérimentation dans un contexte donné.
  2. Mettre en œuvre des activités d’éveil en tenant compte de la singularité de l’enfant.
  3. Réaliser des soins du quotidien et accompagner l’enfant dans ses apprentissages.
  4. Appliquer les protocoles liés à la santé de l’enfant.

 

Les compétences de réalisation spécifiques sont les suivantes :

 

  1. Assurer une assistance pédagogique au personnel enseignant.
  2. Assurer des activités de remise en état des matériels et locaux en école maternelle.
  3. Négocier le cadre de l’accueil.
  4. Assurer les opérations d’entretien du logement et des espaces réservés à l’enfant.
  5. Elaborer des repas.

 

Les périodes de formation en milieu professionnel

 

Ces périodes d’immersion en milieu professionnel permettent au futur diplômé d’apprendre ses fonctions en situation réelle, de comprendre l’organisation des établissements en charge de la petite enfance, de s’insérer dans une équipe de professionnels et de mettre en œuvre les aptitudes et les savoirs théoriques appris le long de sa formation.

 

Le référentiel explique la durée et les modalités des stages obligatoires pour les candidats relevant de la voix scolaire. Ceux-ci sont les mêmes pour les candidats relevant de la formation à distance.

 

Sur le référentiel du CAP AEPE les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) avaient été fixées à 16 semaines sur l’ensemble de la formation dont au minimum 8 semaines en année de terminale. Néanmoins l’arrêté ministériel du 27 août 2019 a revu ce chiffre à la baisse puisque c’est maintenant seulement 14 semaines de stages qui sont obligatoires pour l’obtention du CAP AEPE. Ces périodes de stages doivent être reparties sur 3 périodes distinctes dont :

 

  • 7 semaines dans une structure d’accueil de l’enfant de 0 à 3ans, en EAJE ou auprès d’un assistant maternel agréé ou auprès d’un organisme de services à la personne agréé offrant des prestations de garde d’enfants de moins de 3 ans. 

 

  • 7 semaines dans une structure d’accueil collectif d’enfants de 0 à 6 ans, dans une école maternelle, dans EAJE ou encore dans une structure d’Accueil collectif de mineurs (ACM).

 

Pour les périodes de stages qui se déroulent auprès d’un ou d’une assistante maternelle, celle-ci doit être agréée par le conseil départemental et assurer l’accueil d’enfant(s) depuis au moins cinq ans.

 

Pour les candidats relevant de l’apprentissage, le maître d’apprentissage doit être agréé ou titulaire d’un CAP Petite enfance ou du CAP Accompagnant éducatif petite enfance ou équivalent et doit justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans à 5 ans auprès d’enfants de moins de 3 ans, selon son diplôme.

 

En savoir plus sur : préparer le CAP AEPE en alternance, une formation gratuite et rémunérée


Les candidats bénéficiant d’une expérience professionnelle dans le secteur de la petite enfance peuvent être exonérés de certaines périodes de stages.

 

Pour en savoir plus, lisez  : les conditions de stage de la formation CAP AEPE évoluent pour la session 2022 

 

Les unités professionnelles du CAP Accompagnement éducatif petite enfance

 

Dans cette partie du document officiel, sont détaillées les différentes compétences à acquérir dans le cadre du diplôme. Celles-ci sont reparties entre les unités professionnelles et les unités générales et correspondent aux épreuves passées à l’examen. Il y a donc trois unités aussi appelés « blocs professionnels » :

 

Accompagner le développement du jeune enfant

Les aptitudes de ce bloc d’enseignement sont les suivantes :

 

  1. Recueillir les informations, s’informer sur les éléments du contexte et de la situation professionnels à prendre en compte.
  2. Adopter une posture professionnelle adaptée.
  3. Mettre en œuvre les conditions favorables à l’activité libre et à l’expérimentation dans un contexte donné.
  4. Mettre en œuvre des activités d’éveil en tenant compte de la singularité de l’enfant.
  5. Réaliser les soins du quotidien et accompagner l’enfant dans ses apprentissages.
  6. Appliquer les protocoles liés à la santé de l’enfant.

 

Exercer son activité en accueil collectif

Dans cette unité d’enseignement le candidat devra maîtriser les actions suivantes :

 

  1. Etablir une relation privilégiée et sécurisante avec l’enfant.
  2. Coopérer avec l’ensemble des acteurs concernés dans un but de cohérence, d’adaptation et de continuité de l’accompagnement.
  3. Assurer une assistance pédagogique au personnel enseignant.
  4. Assurer des activités de remise en état des matériels et locaux en école maternelle.

 

Exercer son activité en accueil individuel

Pour réussir cette épreuve, le futur diplômé doit savoir :

 

  1. Organiser son action.
  2. Négocier le cadre de l’accueil.
  3. Assurer les opérations d’entretien du logement et des espaces réservés à l’enfant.
  4. Élaborer des repas.

 

À ces trois unités d’enseignement professionnelles il faut ajouter l’unité Prévention Santé Environnement (PSE).

 

Les unités d’enseignement général du CAP AEPE

 

Les unités d’enseignement général du CAP Accompagnement éducatif petite enfance sont les suivantes :

 

  • Français, Histoire-Géographie et Enseignement moral et civique (coef.3)

 

  • Mathématique – Sciences physiques et chimiques (coef.2)

 

  • Education physique et sportive (coef.1)

 

  • Epreuve facultative de Langue vivante 

 

Le contenu des unités générales d’enseignement est le même pour tous les CAP. Les candidats libres sont dispensés de l’unité d’éducation physique et sportive

 

Pour en savoir plus lisez aussi : CAP AEPE (Accompagnement éducatif petite enfance), comment le passer en candidat libre ?

 

 

Vous souhaitez passer votre CAP Accompagnement éducatif petite enfance en candidat libre ? Espace Concours vous accompagne !

DOCUMENTATION GRATUITE

 

 

Le règlement de l’examen

 

Dans cette partie du document, le déroulement des examens est détaillé. 

 

L’épreuve professionnelle 1 : Accompagner le développement du jeune enfant

Coefficient 7 (dont 1 pour la prévention santé environnement).

 

Il s’agit d’un oral de 25 minutes : 10 minutes de présentation et 15 minutes d’entretien avec le jury. Le candidat doit s’appuyer sur les fiches techniques qu’il aura réalisées en lien avec ces périodes des stages en structure d’accueil d’enfant de 0 à 3 ans. Il y a deux fiches techniques à réaliser :

 

  1. l’une relative à la réalisation d’un soin du quotidien
  2. l’autre relative à l’accompagnement de l’enfant dans ses découvertes et ses apprentissages. 

 

Pour en savoir plus sur le déroulement de cette épreuve et la réalisation des fiches techniques, lisez aussi :

 

 

L’épreuve professionnelle 2 : exercer son activité en accueil collectif

Coefficient 4

 

Il s’agit d’une épreuve écrite d’une durée de 1h30. Cette épreuve s’appuie sur l’expérience du candidat acquise en stage dans des structures d’accueil collectif d’enfant de 0 à 6 ans. Elle consiste en une série de question auxquelles le candidat doit répondre.

 

Pour en savoir plus sur l’épreuve professionnelle 2, lisez aussi :

 

 

L’épreuve professionnelle 3 : exercer son activité en accueil individuel

Coefficient 4 

 

Il s’agit ici d’une épreuve orale d’une durée de 25 minutes où le candidat présente un projet d’accueil élaboré à partir d’un ensemble documentaire. Les candidats disposent de 1h30 de préparation.

 

Pour en savoir plus sur cette épreuve lisez aussi :

 

 

Pour en savoir plus sur les épreuves  : 

 

 

Les dispenses d’épreuves du CAP Accompagnement éducatif petite enfance 

 

Certains candidats peuvent être dispensés de certaines épreuves. Pour savoir si c’est votre cas lisez aussi :

 

 

En savoir plus sur le CAP AEPE :