Organisme de formation à distance depuis 2005

Des formations jusqu’à 10 fois moins chères pour tous !

Demandez votre documentation

Conseils & accompagnement

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h.

-------------------


02 99 78 19 04

Les métiers du domaine de l'esthétique

CONSEILLERE DE VENTE BEAUTE

 

Secteur

Appartenant aux métiers du secteur de la beauté, la conseillère beauté est une personne ressource au sein d’un établissement parfumerie-cosmétique. Elle doit avoir une parfaite connaissance des produits qu’elle propose à la clientèle : fragrance des parfums, composition des produits cosmétiques.

 

Conseillère de vente beauté - Espace Concours

Présentation métier

Au service d’une marque, travaillant au sein d’une enseigne spécialisée dans les parfums ou cosmétiques ou travaillant pour un institut indépendant, responsable d’un corner dans un grand magasin, la conseillère beauté doit être capable de cerner rapidement les besoins de la cliente afin de la conseiller sur le produit le plus adapté.

La maitrise de l’anglais peut être un fort atout afin de répondre aux besoins d’une clientèle étrangère.

 

Missions

Au-delà du conseil et de la vente, la conseillère beauté doit avoir un sens très fort du contact. Elle participe à l’accueil physique de la clientèle mais également à la mise en avant des produits. Elle doit veiller à la bonne tenue de l’établissement et mettre en place une politique de merchandising.

 

Qualités compétences

Qualités humaines, sens du contact, dynamisme, écoute, le métier de conseillère beauté est un métier dans lequel la motivation est le maitre mot. Au-delà de ces qualités sont requises les compétences suivantes :

  • Mettre en avant une politique merchandising,
  • Savoir repérer les besoins du client,
  • Personnaliser le conseil clientèle,
  • Maitriser les fondamentaux de la vente,
  • Savoir gérer un stock,
  • Assurer la bonne tenue de l’établissement.

 

Débouchés

Après quelques années d’expériences professionnelles, la conseillère clientèle pourra être promue chef de rayon ou chef de produit.

L’expérience de la vente pourra également amener la conseillère beauté à être responsable d’une enseigne dans la cosmétique ou gérante d’un institut indépendant.

 

Salaire

Le salaire de départ est le SMIC + primes.

Après quelques années et selon l’évolution professionnelle, ce salaire peut doubler. 

 

ESTHETICIENNE COSMETICIENNE EN INSTITUT

 

Esthéticienne cosméticienne en institut - Espace Concours

Secteur

8000 instituts de beauté sont implantés en France dont 1/3 sont des instituts franchisés. Les instituts de beauté sont de plus en plus nombreux, le secteur est très porteur : actuellement, le marché recense plus d’offres d’emplois que de candidatures

 

Métier

La vente de produits cosmétiques représente un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros. Les dépenses en prestations de beauté représentent une moyenne de 0,15% du budget des ménages (au même titre que les dépenses liées aux médicaments).

 

 

Missions

Au cœur des métiers du secteur de la beauté et du bien-être par excellence, l’esthéticienne doit faire preuve de nombreuses qualités afin d’évoluer avec aisance dans ce métier. Outre la maitrise des soins corps et visages traditionnels, l’esthéticienne doit avoir le souci continuel de se former afin de proposer des soins innovants (massages pierres chaudes, modelage, aromathérapie, ionophérèse…). L’esthéticienne doit également être une personne moteur au sein de l’institut en développant des compétences en conseils et vente.

 

Qualités et compétences

Outre des qualités humaines très fortes, l’esthéticienne doit avoir le sens du contact. Elle doit faire preuve de psychologie et d’écoute tout en ayant pour objectif de participer au chiffre d’affaires de l’institut. Les compétences requises sont les suivantes :

  • Savoir repérer les besoins du client
  • Assurer un diagnostic complet du visage et corps de la cliente
  • Maitriser les protocoles de soins visages
  • Maitriser les protocoles maquillage
  • Maitriser les protocoles de soins corps
  • Assurer un maquillage soigné en fonction des attentes de la cliente
  • Maitriser les différentes techniques d’épilation
  • Savoir conseiller, vendre un produit cosmétique ou de parfumerie
  • Assurer la tenue du stock
  • Assurer la bonne tenue de l’établissement

Et une bonne résistance physique !

 

Débouchés

Après quelques années d’expériences professionnelles, l’esthéticienne peut ouvrir son propre institut.

L’esthéticienne peut travailler comme démonstratrice de produits ou même être repérée par une grande marque de cosmétiques afin d’assurer la représentation des produits de la marque.

A l’issue de l’obtention de son CAP esthétique-cosmétique-parfumerie, possibilité de poursuivre sa formation à travers plusieurs filières :

  • BP esthétique-cosmétique parfumerie
  • Bac pro esthétique-cosmétique parfumerie
  • BM (Brevet de maîtrise) esthéticienne-cosméticienne
  • BTS Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie avec options suivantes : management, formation-marques ou cosmétologie.

 

Salaire

Le salaire de départ : 1 430€ brut

Après quelques années et selon l’évolution professionnelle, ce salaire peut doubler. 

 

ESTHETICIENNE A DOMICILE

 

Secteur

Organiser ses journées à son rythme, selon ses priorités ; développer une relation privilégiée avec sa clientèle, tels sont les atouts de l’esthéticienne à domicile. Cette activité est souvent couplée avec une activité commerciale : conseils, vente de produits cosmétiques-parfumerie.

En se déclarant en auto-entrepreneur, dans un premier temps, le chiffre d’affaires annuel est limité à 32 900€ pour les prestations et 82 200€ pour la vente de produits.

L’esthéticienne peut ensuite créer une société si elle souhaite développer son activité.

 

Esthéticienne à domicile - Espace Concours

Présentation métier

De plus en plus d’esthéticiennes, après une expérience en institut, s’installent à leur propre compte. Elles peuvent ainsi exercer en toute liberté en gérant leur propre planning. Avec l’augmentation du rythme de vie, des contraintes familiales, de plus en plus de personnes souhaitent bénéficier de prestations esthétiques à leur domicile.

 

Missions

En dehors des soins classiques visages et corps, l’esthéticienne pourra également intervenir pour des prestations événementielles : mariages, soirées, shooting photo.

Maitriser les techniques de massage est également un fort atout pour une clientèle en recherche de bien-être.

 

Qualités et compétences

Des qualités humaines très fortes, un sens de l’écoute et de la disponibilité sont les qualités essentielles que devra maitriser une esthéticienne dans le cadre de prestations à domicile. L’esthéticienne devra maitriser les compétences essentielles attendues en matiére de soins corps et visages :

  • Epilation
  • Soins visages
  • Soins corps
  • Maquillage
  • Beauté et manucurie des soins et des pieds

 

A ces fondamentaux de l’esthétique peuvent s’ajouter des prestations en fonction des besoins de la cliente :

  • Massage
  • Extension de cils
  • Prothésie ongulaire

 

Débouchés

Après s’être déclarée en auto-entrepreneur, l’esthéticienne à domicile pourra créer son entreprise et développer son activité en s’entourant de salariées.

 

Salaire

Selon le nombre de prestations journalières, sachant que le prix moyen d’une prestation est de 50€.

 

EXTENSION CILS

 

Secteur

Venue des Etats-Unis, la technique d’extension de cils, fait également fureur dans les pays de l’Est et vient d’arriver en France. Elle n’est désormais plus réservée aux stars du show biz et devient un atout majeur dans les techniques de mise en beauté.

Ce secteur d’activité est aujourd’hui très porteur : désormais les femmes profitent de l’extension de cils pour une mise en beauté au quotidien.  

Ce métier peut s’exercer en instituts de beauté, centres de beauté, centres de bien-être ou au domicile de la styliste des cils ou de la cliente. 

 

Styliste des cils - Extension de cils - Espace Concours

Présentation métier

Assurer un regard intense, développer la courbure des cils,  magnifier le regard, telles sont les promesses tenues de la technique d’extension de cils.

La pose de cils permet également de fidéliser les clientes car le remplissage s’effectue toutes les 3-4 semaines afin de garder le rendu initial.

 

Missions

La technique de l’extension de cils se déroule selon le protocole « cil à cil » pour un résultat « bluffant ».

La pose de l’extension de cils se fait soit avec des cils de même longueur, pour un effet « star », soit en dégradé pour un effet plus naturel. Il est nécessaire de mettre la cliente en confiance afin de créer une véritable relation clientèle.

 

Qualités et compétences

Minutie, patience, sens de l’esthétisme sont des qualités attendues pour exercer le métier de styliste de cils. Les compétences suivantes sont également attendues :

  • Respecter les règles d’hygiène et sécurité,
  • Identifier les besoins de la cliente,
  • Adapter les cils selon le diagnostic client,
  • Maitriser le protocole de la pose de cils,
  • Maitriser le protocole du remplissage de cils,
  • Conseiller la cliente sur l’entretien post-pose de cils.

 

Débouchés

Après s’être déclarée dans un premier temps, en auto-entrepreneur, la styliste de cils à domicile pourra créer son entreprise et développer son activité en s’entourant de salariées.

 

Salaire

En auto-entrepreneur, selon le nombre de prestations journalières :

  • De 70 à 90€ pour une pose complète
  • 40€ pour un remplissage

 

Le coût de la formation est rapidement rentabilisé !

 

GERANT D’UN INSTITUT DE BEAUTE

 

Secteur

En plein cœur des métiers de la beauté, le gérant d’un institut de beauté a en charge le développement d’un institut indépendant, d’un centre de remise en forme ou encore d’un institut franchisé.

Développé dans les secteurs du commerce, de la grande distribution, parfumerie ou encore de l’industrie cosmétique, ce secteur est en plein essor avec 8 000 instituts de beauté implantés en France dont 1/3 sont des instituts franchisés.

 

Gérant d'un institut de beauté - Espace Concours

Présentation métier

Accessible après une expérience dans le secteur de l’esthétisme, la cosmétique et la parfumerie, le gérant d’un institut de beauté doit détenir un fort potentiel afin de développer des projets, mettre en place une véritable stratégie d’entreprise et être visionnaire sur l’évolution des métiers de l’esthétisme et de la beauté en général.

 

Missions

L’objectif est de créer une cohésion d’équipe afin d’avoir le souci de développer en permanence le chiffre d’affaires de l’entreprise. Faire des choix stratégiques de développement, manager, telles sont les missions d’un gérant d’un institut de beauté.

 

Qualités et compétences

Les compétences et qualités d’un directeur d’un institut de beauté sont riches et variées, elles s’articulent autour de la gestion administrative et de la gestion du personnel :

  • Assurer la gestion administrative,
  • Assurer le suivi de l’état des stocks,
  • Maitriser les techniques de marketing/vente : accueil clientèle, identification des besoins du client,
  • Mettre en œuvre les techniques de soins,
  • Gérer les Ressources Humaines,
  • Faire respecter les règles d’hygiène et sécurité,
  • Coordonner l’activité d’une équipe.

 

Débouchés

Le directeur d’un institut de beauté peut décider de s’orienter vers des secteurs d’activités spécifiques :

  • Massages/bien-être : massage relaxant, massages pierres chaudes, enveloppement boue...
  • SPA manager : bain et douches à jets, sauna, hammam…
  • Centre amincissant et soins du corps : massages drainants, raffermissants, stimulants…

 

Salaire

Début de carrière 1700 € net + primes

Le salaire varie en fonction de la taille de l’institut. 

 

PROTHESISTE ONGULAIRE

 

Secteur

La prothésie ongulaire, secteur novateur sur le marché des métiers la beauté, présente une croissance exponentielle depuis quelques années. La CNEP (Confédération Nationale de l’Esthétique Parfumerie) nous rapporte des chiffres éloquents :

  • 560 millions d’euros de prestations réalisées en 2012
  • 9 000 entreprises créées sur l’année 2012

                                                                                     

Ces chiffres sont en forte croissance et les perspectives d’évolution sont toujours aussi motivantes.

La CNEP est fière de confirmer que 6000 emplois ont été créés en 2012 et que « la plupart de ces emplois sont créés par d’anciens chômeurs qui ont suivi une reconversion professionnelle réussie ».

 

Prothésiste ongulaire - Espace Concours

Présentation métier

Le métier de prothéiste ongulaire peut s’exercer en institut de beauté, dans des salons de coiffure ou en centres SPA.

 

 

Prothésiste Ongulaire et diplômée du CAP esthétique ?

 

Depuis janvier 2016, un courrier signé par Madame la Secrétaire d’Etat, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Madame Martine Pinville clarifie les choses : « L’activité de prothésie ongulaire non assortie de prestation de manucure n’est pas soumise à l’obligation de qualification professionnelle prévue par l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996, et ne nécessite donc pas la détention d’une qualification d’esthéticien pour son exercice. »

 

Cela confirme que la justification d’une qualification d’esthéticienne n’est aucunement demandée pour l’exercice de la pose de faux ongles.

http://www.cnep-france.fr/une-clarification-que-nous-attendions-tous/

 

Missions

Le métier de prothésiste ongulaire concerne l’embellissement des mains et non la manucure. Pour rentrer au cœur des missions, il est à préciser que la prothésiste ongulaire doit maitriser différentes techniques selon le protocole attendu par la profession :

  • Les réparations : techniques semblables à celle de l’extension d’ongle, la prothésiste ongulaire doit réparer tout incident sur l’ongle,
  • La french ou french manucure : technique qui consiste à dessiner une bande (généralement blanche ou nude) sur le bout de l’ongle,
  • Le modelage : technique qui nécessite la maitrise de 2 compétences : pose de capsules ou pose de chablons,
  • L’extension : technique qui consiste à rallonger un ongle trop court ou rongé,
  • Le remplissage : technique qui consiste à entretenir les faux-ongles (soit en résine ou en gel),
  • La dépose : technique qui consiste à retirer les produits : capsules ou résine.

 

Qualités et compétences

Outre des qualités humaines très fortes, la prothésiste ongulaire doit parfaitement maitriser les règles d’accueil client en institut de beauté et les techniques de vente. Le métier de prothésiste ongulaire fait appel à des qualités artistiques développées.

 

Les compétences requises sont les suivantes :

  • Etre à l’écoute des besoins du client,
  • Savoir conseiller, vendre des produits adaptés au soin et à l’embellissement des ongles,
  • Assurer un diagnostic complet de l’état des ongles,
  • Maitriser les protocoles d’embellissement des ongles,
  • Maitriser les protocoles de pose gel, résine, french manucure,
  • Savoir gérer un stock,
  • Assurer la bonne tenue de l’établissement,
  • Respecter les règles d’hygiène et sécurité.

 

Débouchés

Après une première expérience en institut, en salon de coiffure ou au sein d’une franchise, la prothésiste ongulaire pourra se déclarer en tant qu’auto-entrepreneur auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Elle pourra ensuite ouvrir son propre institut et manager son institut de beauté.

 

 

Salaire

Le salaire de départ est de 1 467 € (+ primes ou intéressement).

Si la prothésiste ongulaire est indépendante, le salaire varie en fonction du nombre de prestations.